ADA : Femmes et nouvelles technologies  - Femmes et  IT - Femmes et TIC
:: accueil :: plan du site ::
:: in het Nederlands ::
 
   
Vous êtes ici : Accueil Actions & Outils Les Actions Ada Les ateliers « Cybersoda »

Diffusion Cybersoda

Vidéo : Des profs à l’école du Cybersoda


voir la vidéo
-au format wmv (17 MB)
-au format WPG (68 MB)
Cet été, ADA a accueilli des enseignants/es de divers horizons pour leur faire découvrir les richesses de la mallette Cybersoda et les initier à son utilisation. Sous la pluie ou la canicule, devant un écran ou la carcasse ouverte d’un ordinateur, une vingtaine de « stagiaires » ont ainsi pu s’essayer à nos cinq modules, avec comme objectif d’apprendre pour ensuite transmettre leurs découvertes aux plus jeunes...

Les actions Cybersoda étant devenues mallette [1], il faut désormais la faire circuler, aller à la rencontre des professeurs, permettre qu’elle soit utilisée en classe ou en atelier et faire des émules... En diffusant cet outil pédagogique, ADA veut partager ses acquis avec d’autres éducateurs-rices, espérant que ces derniers-res pourront à leur tour insuffler la passion de l’informatique aux enfants, garçons et surtout filles, dont ils ont la charge. C’est pourquoi, cet été, avaient lieu les deux premières semaines d’initiation « spécial professeurs », dans les locaux d’Interface3, à Bruxelles. « Une mise en bouche », selon les termes de Nicole Lenoir, coordinatrice de l’activité, pour donner l’envie de se lancer, de goûter à différents aspects des nouvelles technologies, se faire une idée pour adapter le Cybersoda à son public...

De tous les horizons

Atelier Cybersoda, une initiation à l'informatique pour les institutrices et les éducatricesDes participantes [2] issues de multiples contextes : institutrices, éducatrices, animatrices d’associations [3], bibliothécaires se sont ainsi retrouvées pour une semaine de vacances studieuses. Ce mélange a permis de confronter différents points de vue et réalités : « Puisqu’on a tous des métiers différents, ça permet un peu de parler... d’échanger des idées par rapport aux enfants » déclare Cynthia Empain, bibliothécaire à Laeken. Du coup, les niveaux étaient aussi assez différents : « Ce n’est pas du tout un problème, on peut d’ailleurs aller aider les gens, c’est une façon d’approfondir, de voir comment ça va se passer en cours... » ajoute-t-elle. Les motivations sont diverses, elles aussi. « Dans mon métier d’institutrice, j’ai envie de pouvoir faire certaines choses avec les enfants, déjà d’exploiter un petit peu les ordinateurs, mais je suis assez novice... » avoue Christelle D’Heur. « J’ai tenté d’animer un atelier informatique avec des adolescentes, mais je n’avais pas assez de bases » dit Anne Defaux, éducatrice. Et Isabelle Wets de résumer le cas de plus d’une de nos stagiaires : « Je ne m’y connais pas du tout, en fait, en informatique... »

Du rôle de l’école

Atelier Cybersoda, une initiation à l'informatique pour les institutrices et les éducatricesPourtant, toutes sont convaincues du rôle de leurs institutions, écoles ou bibliothèques, dans l’apprentissage de l’informatique. « Chaque enseignant devrait s’y connaître vraiment bien pour pouvoir donner un outil aux enfants... » dit Madame Wets. « C’est un peu comme un cours d’éducation à la santé ou de sécurité routière. Dans certains milieux, les parents n’ont pas d’ordinateurs à la maison, donc il est important que les enfants sachent au moins l’utiliser pour le futur... » renchérit Madame D’Heur.
Un sujet en particulier semble préoccuper les enseignants : la sécurité sur le net. « Avec tout ce qu’on sait sur Internet, tout ce qui peut se passer, il est important que l’école ait un rôle de prévention. Les parents n’ont pas toujours ce réflexe et ne savent pas eux-mêmes quels sont les risques et les dangers que leurs enfants encourent en allant sur Internet... » pense Madame Wéry. Et Madame Empain de rajouter : « C’est vrai qu’ils connaissent beaucoup sur internet, mais ils n’en connaissent pas assez. Ils ont l’impression qu’ils connaissent, ils partent un peu dans tous les sens, mais dès qu’on va dans des recherches un peu plus approfondies, dès qu’on leur parle de la sécurité, ils ne s’y connaissent pas assez bien, donc... ».
Anne Chambon, qui enseigne en troisième maternelle, synthétise le sentiment général : « C’est certainement à l’école de prendre en charge la vraie formation informatique des enfants. Les enfants touchent à l’informatique à la maison... Mais une formation concrète et adéquate, c’est à l’école de la prendre en charge, et d’inscrire au programme une formation en informatique dès les touts-petits... »

Premières difficultés

La mallette Cybersoda permet d’aborder cinq modules, d’internet au hardware, en passant par la programmation html et la manipulation d’images. Pour certaines, ça n’a pas été tous les jours roses. « Honnêtement, le premier jour, je m’étais dit « je ne reviens pas demain ». J’étais un peu découragée d’entendre tous des termes que je ne comprenais pas ... » dit Madame D’Heur, qui s’est accrochée et en ressort enchantée. « C’est beaucoup d’informations pour quelqu’un qui ne s’y connaît pas » ajoute Madame Chambon.
Heureusement, les animatrices, Nicole et Nadia « ont une patience d’ange et comprennent très bien... elles arrivent à être à côté de tout le monde à la fois ! », nous dit Madame Defaux. Et Madame Chambon de leur lancer plus de fleurs : « elles sont vraiment d’une gentillesse incroyable, et puis elles rendent les choses abordables... moi quand je suis arrivée ici j’avais un petit peu peur de l’informatique... Avec Nicole et Nadia, ça passe, elles sont toujours à l’écoute, elles ré-expliquent autant de fois qu’il le faut, et c’est clair, c’est net, c’est précis, impeccable ! ». De quoi rassurer les plus novices !
Au final, chacune y a trouvé son compte. « Je me suis rendue compte que l’informatique pouvait être plus ludique, qu’on pouvait vraiment s’amuser, notamment avec la manipulation d’images » dit Madame Empain. « J’ai pu aborder des programmes que je ne connaissais pas du tout. On est toujours attaché aux programmes payants... J’ai pu découvrir qu’on pouvait travailler très bien sous programmes libres, qui sont tout à fait équivalents... » continue Madame Chambon. En plus, comme ces logiciels sont proposés soit pour Windows, soit sur un Live CD, on n’est pas forcé de les installer sur les machines, ce qui, pour certaines, est une option importante.

Transmission

Atelier Cybersoda, une initiation à l'informatique pour les institutrices et les éducatricesA présent, il faut réfléchir aux moyens d’utiliser le Cybersoda dans les groupes de jeunes, classes ou ateliers... Il reste néanmoins quelques obstacles dont la réalité matérielle du terrain : toutes les écoles n’ont pas la chance d’être équipées en ordinateurs. « Nous avons pour une école d’environ 250 élèves, quatre ordinateurs. Nous avons internet malgré tout. Il faut se battre pour avoir des places... » reprend Madame Chambon. Et sa situation n’est pas exceptionnelle. Certaines évoquent des plans officiels de distribution de nouveau matériel, mais Madame Chambon est plus cynique : « Je pense que le plus facile c’est de s’adresser à des sociétés qui acceptent de faire un don dans les écoles quand eux-mêmes changent leurs ordinateurs. L’idéal pour être équipé correctement, ce serait déjà d’avoir des ordinateurs dans chaque classe... »
Mais plus que les contingences pratiques, le manque de formation est criant... « Si nous-mêmes on n’a pas une base, et qu’on ne peut pas leur faire passer ça de façon ludique, ils en seront dégoûtés au départ, et eux ne pourront pas l’aborder de façon agréable » dit Madame Chambon. « C’est important de pouvoir approfondir si on veut pouvoir donner nous-mêmes l’information aux élèves et de manière à pouvoir expliquer convenablement sans oublier certaines choses importantes parce que sinon la formation n’est pas complète... » ajoute Madame Wéry.

Aller de l’avant...

Au bout de la semaine, si nos participantes sont enthousiastes, elles aimeraient toutes approfondir leurs connaissances. En effet, elles se sentent encore un peu trop novices pour tenter le grand saut en solitaire... ADA ne s’arrêtera donc pas là. Des modules spécialisés sur certains sujets sont d’ores et déjà planifiés (notamment le montage d’images). ADA va également suivre les participantes dans leurs établissements, histoire de voir comment le Cybersoda peut être implémenté, en pratique, dans leurs structures.
Dans les mois qui viennent, notre équipe entend aussi proposer d’autres activités d’initiation à la mallette Cybersoda pour de nouvelles enseignantes ! Si vous désirez être des nôtres pour cette semaine de formation (gratuite), n’hésitez pas à nous contacter au plus vite ! Une seule condition : être animateur/rice d’un groupe de jeunes, que ce soit en milieu scolaire, parascolaire ou autre...

Contactez-nous : redaction@ada-online.be & cybersoda@ada-online.org

Eléonore Seron & Nicole Lenoir
septembre 2006

[1] Voir notre article :

[2] Et quelques participants...

[3] parascolaires, écoles de devoirs...

 
Attribution-NonCommercial 2.0 Belgium