ADA : Femmes et nouvelles technologies  - Femmes et  IT - Femmes et TIC
:: accueil :: plan du site ::
:: in het Nederlands ::
 
   
Vous êtes ici : Accueil Actions & Outils Les Actions Ada Les formations « Explore »

Classe ouverte : des modules courts d’initiation pour les femmes

Le 28 avril, Interface3 et Microsoft ont fêté l’inauguration, à Bruxelles, d’une "classe ouverte" (Open Access). Celle-ci permet d’initier des femmes aux outils informatiques de base, dans des modules de formation de trois semaines.


 

Comme la discussion lors de la fête de l’internet à Cyber53 l’avait montré, les femmes sont fort demandeuses d’initiations informatiques de courte durée, que les structures existantes organisent rarement. Ainsi, Interface3 a parfois le sentiment de ne pas pouvoir répondre à toutes les femmes qui se présentent : les formations organisées dans le centre sont des formations qualifiantes, longues, vers des métiers informatiques, et beaucoup de femmes sont à la recherche d’une simple initiation aux nouvelles technologies, essentielle pour l’intégration sociale, mais ne correspondant pas aux objectifs des dispositifs d’insertion socio-professionnelle. C’est ce genre de formations courtes que la classe ouverte va permettre d’organiser dans nos murs.

L’inauguration de la classe ouverte a aussi été l’occasion de faire découvrir le centre de formation aux invités, et également de parler de la question de la faible présence des femmes dans les entreprises et dans les formations informatiques. Bruno Segers, directeur général de Microsoft Belux a expliqué la démarche de Microsoft, qui a lancé cette année plusieurs classes ouvertes en Belgique, notamment pour des femmes (avec le Collectif des femmes de Louvain la Neuve par exemple), pour lutter contre la fracture numérique, dans une optique de responsabilité sociale des entreprises. Ineke Rampart, corporate communication manager, a expliqué comment Microsoft vise à favoriser, pour tous et toutes, un équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle parmi ses équipes. Mme Poiret, responsable informatique à Mons, a pour sa part expliqué que la réputation de technicité de l’informatique parmi les élèves était un frein à la présence de femmes dans les formations, et Corine Van Hellemont, de Ada, a rappellé les problèmes de l’image dans le secteur informatique.

La classe ouverte d’Interface3 permettra de former, cette année, 200 femmes, dans des modules de 12 jours pour des groupes de 14 femmes, et les inscriptions confirment l’existence d’un réel besoin : les modules sont déjà presque complets jusqu’à la fin de l’année 2005…

Anne-Laure Buisson
Juin 2005

^Haut de page^


image microsoft à recouper ?
 
Attribution-NonCommercial 2.0 Belgium