ADA : Femmes et nouvelles technologies  - Femmes et  IT - Femmes et TIC
:: accueil :: plan du site ::
:: in het Nederlands ::
 
   
Vous êtes ici : Accueil Pourquoi si peu de femmes ? Au creux de la famille… La socialisation différenciée

Un séminaire sur les stéréotypes

ADA a assisté fin janvier 2006 au séminaire de clôture du projet « Méthodologies et bonnes pratiques transnationales de la lutte contre les stéréotypes sexistes dans le domaine de la formation et des média ».

Ce projet européen réalisé sur une durée d’un an par des chercheuses italiennes, belges et anglaises visait à mettre en évidence certaines méthodes mises au point par divers acteurs de la formation (de la crèche à la formation professionnelle) pour contrecarrer la reproduction des stéréotypes de genre.

Au cours de la journée, l’accent a été mis sur la manière dont les rôles de genre s’installent insidieusement dès le plus jeune âge, notamment dans les pratiques en crèche. L’association Vie Féminine, au travers de son antenne des Services Maternels et Infantiles, a ainsi mis au point un outil pédagogique visant à sensibiliser les accueillantes au problème des stéréotypes de genre et à leur reproduction via les jeux et les livres proposés aux enfants. De même, la télévision régionale Canal C a réalisé un reportage sur les stéréotypes de genre dans les structures d’accueil de la province de Namur, dénonçant là aussi certains travers, et notamment l’aspect strictement féminin de l’encadrement.

Mais les stéréotypes de genre sont présents tout au long de la vie, et des chercheuses belges ont ainsi souligné leur présence et action dans les organismes de formation. Une équipe italienne a proposé un outil pour démonter les stéréotypes lors de l’orientation professionnelle, amenant les adolescents à interroger leur représentation des métiers. Enfin, une chercheuse anglaise a proposé un panorama des leviers possibles pour amener plus de filles dans les métiers non traditionnels, tout en insistant sur le pouvoir des médias (et notamment des fictions).

Dans l’après-midi, un court débat a porté sur la question de savoir s’il était plus porteur d’ agir contre les stéréotypes sexistes ou d’agir directement sur la réalité des inégalités. La réponse des intervenants a été unanime : il faut mettre en place des politiques aux deux niveaux, tout le temps, et sans attendre. Car la réalité crée les stéréotypes, mais les stéréotypes, en retour, influencent la réalité.

E.S.
mars 2006

Plus de détails sur le site internet du projet : http://www.againststereotypes.org/public/index.php ?2005/04/08/9-bienvenue---welcome

 
Attribution-NonCommercial 2.0 Belgium