ADA : Femmes et nouvelles technologies  - Femmes et  IT - Femmes et TIC
:: accueil :: plan du site ::
:: in het Nederlands ::
 
   
Vous êtes ici : Accueil S’orienter vers l’IT L’IT et ses métiers Classification des métiers de l’informatique Les nouveaux métiers

Les nouveaux métiers

Des nouveaux métiers de l’informatique aux contenus nouveaux et aux contours flous.

Les TIC et les nouvelles formes d’organisation du travail qui leur sont associées mobilisent de plus en plus de compétences et s’il se crée rarement des métiers entièrement nouveaux dans le domaine des TIC, un grand nombre de métiers sont issus de l’hybridation (1) de compétences initialement distinctes.

Il s’agit avant tout de combinaisons entre usages de la technologie et compétences professionnelles d’un métier. En conséquence, de nombreux nouveaux emplois « gravitent » autour des industries et des métiers TIC plutôt qu’au sein de ceux-ci. Ainsi, les entreprises auraient de moins en moins besoin de connaissances en informatique « pure », mais, par contre, de plus en plus besoin de personnes capables d’assurer l’interface entre l’informatique et les autres domaines utilisateurs des TIC.

Pour ces métiers très récents, il est encore plus difficile de les situer et de leur donner un statut. Parmi ceux-ci, les spécialistes de « progiciels intégrés » (ERP : Entreprise Ressources Planning, par exemple S.A.P) sont très demandés sur le marché du travail.

Sur le site Web d’emplois « références » les offres qui les concernent sont reprises dans les catégories « IT Consulting », « IT Management » et « sales & marketing ». Avec un pied dans l’informatique et l’autre dans la gestion, l’économie et des compétences pointues dans différents domaines, ces professionnels doivent être capables de paramétrer des logiciels, ce qui demande des connaissances pointues en informatique, mais ils ne se chargent pas de programmation.

Cette diversification des contenus engendre des contours de métiers de plus en plus flous, un élargissement des compétences vers d’autres compétences que techniques et l’apparition de fonctions d’interface entre des fonctions spécifiquement axées sur les TIC et d’autres fonctions. Ceci semble être, actuellement, la principale caractéristique du secteur des TIC.

(1) « croisement naturel ou artificiel entre deux variétés, deux races d’une même espèce, ‘multiplication des varités de fleurs, de fruits, par hybridation’ » (Dictionnaire Le Robert)

 
Attribution-NonCommercial 2.0 Belgium