ADA : Femmes et nouvelles technologies  - Femmes et  IT - Femmes et TIC
 

recherche

Newsletter

 
 
  cliquez ici por imprimer la rubrique

Ada vous propose...

D’abord, rechercher des informations pour vous et vous les transmettre.

  • ADA recherche des informations sur :
  • ADA recherche aussi des statistiques sur l’utilisation des NTIC par les femmes, que ce soit la présence des femmes dans les filières de formations informatiques ou dans le secteur des NTIC, et invite aussi les universitaires à faire des recherches en ce sens ;
  • ADA collecte les textes qui ont été publiés sur la fracture numérique entre hommes et femmes et sur « les bonnes pratiques » pour la réduire ;
  • ADA mène une recherche sur l’image des femmes (dans la publicité et ailleurs) dans leur rapport avec les NTIC : c’est une façon de sensibiliser la presse et d’ouvrir en même temps un dialogue avec la société civile… Pourquoi, au juste, y a-t-il le plus souvent un homme derrière un ordinateur ?
  • Mais surtout : ADA laisse la parole aux femmes qui étudient ou travaillent dans les NTIC, elles ont beaucoup de choses à vous dire, et vous laissent la parole à vous aussi, si vous avez envie de participer à ce dialogue !

Ensuite, former et sensibiliser :

  • ADA travaille - à Bruxelles, Anvers, Liège et Hasselt - à la mise en place de formations pilotes et innovantes à destination des femmes : modules d’orientation conçus pour servir de déclencheur à des parcours informatiques et formations qualifiantes ayant pour objectif l’emploi dans des métiers spécifiques des NTIC
  • Ce sont souvent des hommes qui enseignent les matières informatiques. Or, l’identification étudiant-professeur joue un rôle très important dans tout modèle d’apprentissage : c’est pourquoi ADA organise des formations de formatrices en informatique.
  • Pour permettre aux femmes en formation qui sont à la recherche d’un emploi de mettre en application leurs acquis directement sur le terrain, ADA a créé à Bruxelles une cellule de formation par le travail (PAW) : ainsi les femmes peuvent collaborer de manière active au développement de projets et services informatiques dans des a.s.b.l. et des centres scolaires
  • Dans les professions informatiques, la mise à jour des compétences est indispensable : ADA organise des académies du samedi à Anvers et à Bruxelles pour les femmes qui travaillent dans ce secteur.
  • Consciente qu’il vaut mieux commencer toute petite parce que la fracture numérique entre filles et garçons se creuse dès le plus jeune âge, ADA consacre une attention toute particulière aux jeunes filles, et organise des semaines d’initiation à l’informatique à leur intention : ce sont les journées ou semaines cybersodas, qui ont lieu à Anvers et Bruxelles.
  • Et pour que tout ce monde, chercheurs, institutions, femmes qui travaillent, qui s’amusent ou qui ont fait des NTIC leur médium artistique se rencontre, ADA organise, chaque année, trois journées « digitales » à Bruxelles, et bientôt à Anvers, Liège...

 
Attribution-NonCommercial 2.0 Belgium