ADA : Femmes et nouvelles technologies  - Femmes et  IT - Femmes et TIC
 

recherche

Newsletter

 
 

Dans la même rubrique :

Entretien avec Fatima BAHMOU en formation " Gestionnaire PC/Réseaux " à Technifutur TIC

Interview avec Véronique, stagiaire chez Interface3

Interview avec Maria-Elena, stagiaire chez Interface3

Interview avec France, stagiaire chez Interface3

Interview avec Carmen, stagiaire chez Interface3

Interview avec Aicha, étudiante en graduat en informatique

 
cliquez ici pour imprimer la rubrique

Interview avec Emmanuelle, stagiaire chez Interface 3

J’aimerai bien trouver une société où je pourrai évoluer. Je sais qu’après j’aurai envie de passer à autre chose. Mon but à plus ou moins long terme est l’administration réseau.

Pourquoi as-tu choisi une formation en informatique ?

Quand j’étais en graduat, j’ai du apprendre à utiliser des logiciels de dessin. Je n’y connaissais pas grand chose et j’ai eu plein d’ennuis avec les ordinateurs (plantages, etc.), alors j’ai essayé de comprendre pourquoi ça ne fonctionnait pas et je me suis aperçue que je m’intéressais beaucoup plus au fonctionnement de la machine qu’à ce que je devais faire avec. C’est comme ça que j’ai décidé de transiter vers l’informatique. Ca faisait un moment que j’y pensais, en plus c’est dans le vent, l’informatique, c’est le grand truc de cette époque.

Comment est-ce que ça se passe avec les aspects techniques ?…

J’aime la technique depuis que je suis petite, mais j’ai toujours été confrontée plus ou moins au refus du système dans lequel on vit. A l’adolescence j’ai décidé de me ranger à cause de toutes ces difficultés. Je me suis dit que j’allais arrêter de me battre continuellement, j’en avais marre, j’avais toujours l’impression d’être un peu marginale. Ca pose aussi un problème d’identité à l’adolescence, j’avais l’impression de ne pas être normale, parce que je voulais toujours faire des choses qu’a priori les filles ne font pas. Tu ne peux même pas en discuter avec tes copines, elles ne comprennent rien à ça, ça ne les intéresse pas. On ne peut en parler qu’avec des mecs.

Comment vois-tu ton futur emploi ?

Dans un premier temps j’aimerais faire tout ce qui est support, dès qu’il y a un problème de fonctionnement dans un réseau. Vraiment le support technique. Aussi bien pour réparer une panne hardware que software, j’aimerais bien faire les deux, même si j’ai encore beaucoup à apprendre pour tout ce qui concerne les systèmes d’exploitation. J’aimerai bien trouver une société où je pourrai évoluer. Je sais qu’après j’aurai envie de passer à autre chose. Mon but à plus ou moins long terme est l’administration réseau.

Pourquoi d’après toi d’autres femmes devraient se mettre à l’informatique ?

La programmation, c’est de la logique pure. On a si souvent dit que les femmes n’étaient pas logiques, pas rationnelles, qu’on constate une vraie barrière. Là aussi il y a un manque de confiance. Il y a des personnes qui étaient tout à fait capables de le faire, on pouvait le voir dans d’autres cours, elles utilisaient de la logique et comprenaient tout de suite, mais dans leur discours elles prétendaient avoir toujours été mauvaises en maths et ne pas avoir de logique. Clairement là, il y a un a priori qui bloque.


Forum de l'article

 
Attribution-NonCommercial 2.0 Belgium