ADA : Femmes et nouvelles technologies  - Femmes et  IT - Femmes et TIC
 

recherche

Newsletter

 
 
  cliquez ici por imprimer la rubrique

Où travaillent les informaticiens ?

Les informaticiens ne travaillent pas tous dans des entreprises informatiques, loin de là. Pour l’année 2000, un rapport du Ministère de l’Emploi et du Travail a croisé deux types de statistiques  : la profession, (informaticien) et le secteur (services informatiques).

Les résultats sont présentés dans le graphique ci-dessous : moins de la moitié des postes d’informaticiens se trouvent dans des entreprises informatiques. La diffusion de l’informatique (et son utilisation de plus en plus importante par des secteurs très différents de l’économie) implique la présence de spécialistes informatiques dans des entreprises non-informatiques.


L’évolution de la répartition va plutôt vers une augmentation du nombre de postes informatiques dans des entreprises purement informatiques. (Le pourcentage d’informaticiens travaillant dans des entreprises de service informatique, en particulier, est passée de 30 à 41 % de 1997 à 2000).

Evolution du secteur informatique de 1995 à 2001
Attention, les statistiques ci-dessous concernent tous/tes les salarié/e/s du secteur informatique et ne comportent donc pas uniquement des postes d’informaticiens, mais également toutes les fonctions qu’on trouve dans toutes les entreprises quelque soit leur production principale (secrétariat, comptabilité, administration…).
Le nombre d’emploi total de ce secteur est de 124 000 salarié/e/s en 2001, il était de 93 000 en 1995.


voir cadre pour la nomenclature et les regroupements des catégories

De manière plus détaillée, voici les principales évolutions depuis 95 en nombre de salarié/e/s :

  • La production et la commercialisation de produits informatiques sont restées stables, avec même une petite diminution pour la production.
  • Les activités de télécommunication ont connu un changement important de structure, (mise en concurrence du secteur des télécoms et développement de l’Internet) et l’emploi dans cette catégorie a nettement augmenté (+ 23 % en 6 ans), soit 6 000 emplois.
  • Les services informatiques ont augmenté de 24 000 emplois, ce sont eux qui " tirent " le secteur informatique (en tout, + 135 % sur 6 ans). Mais ce sont aussi des catégories particulièrement vulnérables aux aléas économiques, et il est probable que les chiffres ne soient pas aussi bons en 2002. Parmi les services informatiques, la réalisation de programmes et de logiciels, (+14 000 emplois), et le conseil en systèmes informatiques, (+ 6 000 emplois) sont les éléments les plus importants (respectivement 217 % et 70 % de croissance sur 6 ans). Les raisons qui expliquent cette croissance des entreprises de services informatiques, outre le développement du secteur informatique, concerne aussi l’organisation du secteur : l’externalisation des services informatiques, (c’est à dire le fait de faire appel, pour la gestion de son parc, le développement de nouveaux logiciels, à une entreprise extérieure, plutôt que de réaliser ces activités en interne), augmente la part du secteur informatique sans forcément qu’une augmentation équivalente du nombre d’informaticien en activité ait lieu.

Nomenclature et regroupement
Production
30.01 Fabrication de machines de bureau
30.02 Fabrication d’ordinateurs et d’autres équipements
32.10 Fabrication de composants électroniques
32.20 Fabrication d’appareils de téléphonie d’émission et de transmission
32.30 Fabrication d’appareils de réception, enregistrement
Commercialisation
51.43 Commerce de gros d’appareils électroménagers, de r
51.64 Commerce de gros de machines et matériel de bureau
Télécommunication
64.20 Activités de télécommunication
Services informatiques
72.10 Conseil en systèmes informatiques
72.20 Réalisation de programmes et de logiciels
72.30 Traitement de données
72.40 Activités de banques de données
72.50 Entretien et réparation de machines de bureau et d
72.60 Autres activités rattachées a l’informatique


Le choix de cette nomenclature est basé sur « Technologie de l’information et de la communication, emploi et qualité du travail. » de Patricia Vendramin et Gérard Valenduc Avril 2002

 
Attribution-NonCommercial 2.0 Belgium