ADA : Femmes et nouvelles technologies  - Femmes et  IT - Femmes et TIC
:: accueil :: plan du site ::
:: in het Nederlands ::
 
   
Vous êtes ici : Accueil Grrrls stories Les étudiantes

Interview avec Carmen, stagiaire chez Interface3

Ce que j’aime dans l’informatique, c’est la rapidité de l’information, la rapidité des messages que l’on peut transmettre, la rapidité de calcul, faire plusieurs choses dans la comptabilité, créer des sites Internet, le côté efficace en fait.

Pourquoi as-tu choisi une formation en informatique ?

Cette formation me permet de découvrir de nouveaux domaines dans lesquels je pourrais travailler.

Que savais-tu de l’informatique avant ?

Je connaissais un peu, mais je n’avais pas eu accès à un ordinateur. J’avais l’impression de ne pas pouvoir accéder à ce travail parce que je n’avais pas accès à l’outil de travail.

Comment est-ce que ça se passe avec les aspects techniques ?…

J’aime autant le hardware que le software. A la maison, je suis la plus habile pour les choses techniques. Mon mari dit que je pense comme un ingénieur. Au début j’ai eu beaucoup de mal parce que j’avais encore moins de bases que les autres, je ne connaissais même pas Word, mais les autres m’ont encouragée, j’ai beaucoup travaillé et j’ai fini par y arriver. En fait, c’est en travaillant que je me suis aperçue que ça me plaisait. La curiosité a joué un très grand rôle. J’ai toujours envie d’expérimenter, d’essayer des choses, de découvrir des solutions. Je déteste ne pas trouver la solution d’un problème.

Comment est-ce-que tu considères l’informatique maintenant ?

Ce que j’aime dans l’informatique, c’est la rapidité de l’information, la rapidité des messages que l’on peut transmettre, la rapidité de calcul, faire plusieurs choses dans la comptabilité, créer des sites Internet, le côté efficace en fait.

Pourquoi d’après toi d’autres femmes devraient se mettre à l’informatique ?

Des femmes qui voudraient faire de l’informatique ? Je les y encourage ! Il faut qu’elles prennent conscience de leurs capacités et qu’elles aient confiance ; l’informatique permet d’avoir confiance en soi.

 
Attribution-NonCommercial 2.0 Belgium